Les troubles paniques

Il s’agit d’un état anxieux durable constitué par la présence d’accès aigus d’angoisse (ou attaques de panique) récurrents et inattendus suivis de préoccupations persistantes concernant la crainte de récidives ou les conséquences de ces attaques de panique.

Il concerne 1,5 à 5 % de la population générale.

La principale distinction entre une crise d’angoisse et une attaque de panique repose sur l’intensité de la crise.

Les causes en sont parfois « mécaniques » : chacun de nous peut se sentir mal à l’aise et oppressé dans des lieux surpeuplés, surchauffés, fermés. Cela est sans doute dû à l’augmentation des taux de gaz carbonique (CO2) dans l’air que l’on inspire, ce qui déclenche dans notre cerveau une réaction d’alarme physiologique inconsciente.


Ce type de sensations de malaise est assez fréquent dans les grands magasins pendant les soldes, lors de concerts, de soirées… Paradoxalement chez les citadins, c’est parfois le silence et la solitude qui peuvent déclencher de l’angoisse.

Il peut aussi exister des causes métaphysiques aux crises d’angoisse : de nombreux penseurs, philosophes ont décrit leurs vertiges existentiels face à la mort, au cosmos, à la notion d’infini…

Enfin, les crises d’angoisse sont souvent facilitées par un état physique particulier de l’organisme : stress prolongé, fatigue, privation de sommeil, consommation excessive de café ou de drogues.(1)

anxiete.fr(1)